Front National Haute-Marne

La voix du Peuple L'esprit de la France

L'avenir est ici

Adhérez au Front National Haute Marne 2017 ici ensemble sauvons la france

Vos élus

Conseil Départemental

CONVOLTE MILLARD CANDIDATS FN DEPARTEMENTALES 2015 A EURVILLE BIENVILLE                                                                                                                                                                                                                                         Nadine Marchand & Nicolas Convolte

CANTON DE EURVILLE BIENVILLE

Laurence Leverrier Conseillère Départemental Front National Haute Marne
Laurence Leverrier

CANTON DE SAINT DIZIER 1

17525 Haut-Marnais ont mis un bulletin de vote Front National

faisant ainsi de notre parti, en nombre de voix, le premier parti du département.

Conseil Régional

Fabienne Cudel élue Front National au conseil régionalFabienne Cudel élue

Frédéric Fabre Front National Haute MarneFrédéric Fabre élu

Merci de votre confiance

Drapeau français Front National Premier parti en Haute Marne

 

Nous retrouver sur

la chaine YOU TUBE du Front National Haute Marne

JHM du 14 mai 2016 FLORIAN PHILIPPOT VISITE A CLAIRVAUX LE 16 MAI 2016 Revue de Presse

 Florian Philippot à Clairvaux

Florian Philippot Vice-président du FN, celui qui est également député européen a fait le déplacement en Champagne méridionale en compagnie de quatre élus siégeant avec lui dans l'opposition au Conseil Régional régional: Jean-Christophe Lefèvre et Bruneau Subtil pour l'Aube, Fabienne Cudel et Frédéric Fabre pour la Haute-Marne.

Florian Philippot à Clairvaux une info Front National Haute Marne à lire ici

Clairvaux un symbole au niveau national

"Un symbole au niveau national": De sa visite des lieux (une cellule,notamment), de ses entretiens avec les personnels et leurs représentants syndicaux (lire l'encadré), le parlementaire a pu se forger une conviction, "cette fermeture est incompréhensible, la centrale n'est absolument pas vétuste, c'est un argument faux, fallacieux. Il y a ici des détenus compliqués, mais le site est calme, propre, bien tenu par des personnes compétentes", estime Florian Philippot, qui se demande si le Garde des sceaux n'a pas souhaité "laisser une trace emblématique" de son passage en prenant cette décision, "Clairvaux, c'est 200 emplois, c'est environ 1000 emplois induits dans un bassin qui a beaucoup souffert" ajoute l'élu, pour qui empêcher la fermeture est une question d'aménagement du territoire, de la ruralité". Ayant trouvé les salariés "combatifs, prêts à ce que l'établissement évolue, par exemple par rapport à la déradicalisation, l'opposant à Philippe Richert estime que tous les élus doivent faire "une union sacrée".
Plus il y a de soutiens...mieux c'est. Clairvaux est un symbole au niveau national, il y a un combat à mener.

"Lavau ne doit pas être la contrepartie de Clairvaux"

Délégué FO, Frédéric Stolh explique avoir rencontré, en Florian Philippot, "un élu de la République, venu sans étiquette, tous les élus de la République, du conseiller municipal au sénateur, nous ont apporté leur soutiens, ce que l'on espère, c'est un nouveau départ. C'est aberrant de fermer cette centrale qui n'est pas vétuste, qui peut fonctionner. On n'est pas contre Lavaux (Ndlr: la maison d'arrêt en projet près de Troyes), mais on ne veut pas que ce soit la contrepartie de la fermeture de Clairvaux.
A ses côtés un autre délégué fustigeant "une méconnaissance totale de Clairvaux" par Jean-Jacques Urvoas, ne digérait toujours pas que le conseiller du ministre venu cette semaine ne se soit même pas arrêté à la stèle qui rend hommage aux collègues qui sont morts..." Depuis l'ouverture de la centrale en 1971, trois personnels on en effet perdu la vie...

Une Motion du Conseil départemental

Réunis en commission permanente, les élus du Conseil départemental ont adopé une motion concernant la centrale de Clairvaux.
"le département de la Haute-Marne est directement impacté par cette annonce au plan économique et social. Ses élus expriment leur solidarité enver l'Aube et envers les 198 personnels de la centrale qui, à juste titre, manifestent nombreux leur incompréhension, tant sur la forme que sur le fond (...) Plusieurs dizaines de familles sont concernées en Haute-Marne; tout comme l'ensemble de la population carcérale accueillie.

Pour les premières, qui ont souvent fait le choix d'investir pour acquérir un bien immobilier, le maintien de la décision de M. le ministre de la justice entraînerait des conséquences sociales d'autant plus difficiles à accepter que ce service public est aujourd'hui rendu de manière tout à fait remarquable par des personnels pénitentiaires heureux de vivre dans nos territoires.
Pour les détenus, les conséquences de la décision gouvernementale seraient tout aussi lourde. En effet, leurs conjointes et leurs enfants s'installent parfois dans les environs du lieu de détention. Sur de longues périodes, ce sont des équilibres de vie familiaux qui se construisent à proximité du site de Clairvaux. Parce que dans notre démocratie la privation de liberté ne signifie pas la privation de dignité ( il y a un) droit de mener une vie familiale aussi "normale" que possible, au vu des circonstances très particulières de la détention (...) déterminant pour l'équilibre psychologique et social de tout être humain, et, plus largement pour la préservation de sa dignité.

"La solidarité envers les territoires de l'Aube et de la Haute-Marne, exposés depuis plusieurs décennies à la difficile reconversion de leurs industries traditionnelles, plaide en faveur d'un réexamen de cette situation.
"D'autant que l'éloignement des grands centres urbains, frappés par les violences et la présence de réseaux criminels, constitue pour l'ordre public et l'intérêt général un atout majeur dans le choix d'implantation d'un établissement pénitentiaire.
"Autant de raisons pour lesquelles les conseillers départementaux de la Haute-Marne adoptent la présente motion afin de demander officiellement à M. le ministre de la justice le réexamen de la décision de fermeture de la centrale de Clairvaux."
"En parfait accord avec le Département de l'Aube le Département de la Haute-Marne considère en effet que seules deux issues sont socialement acceptables: soit la remise aux normes du site actuel, soit la construction d'une nouvelle prison à proximité."

 Florian Philippot a Clairvaux en compagnie de Frédéric Fabre Fabienne Cudel et la fédération de lAube

article original du jhm sur la venue de Florian Philippot à Clairvaux

Florian Philippot avec Fabienne Cudel Frédéric Fabre et Bruno Subtil en compagnie des journalistes du journal de la Haute Marne JHM reportage à Clairvaux

Entretien avec les journalistes de la Haute-Marne (photo tvfn52)

 

vidéo tvfn52

Calendrier de tous les articles

Octobre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Rejoignez Nous

Haute Marne recevoir la lettre dinformations régionales de la fédération Front National vous inscrire ici
ADHERER AU FN

 

  

Vos élus au Conseil Régional

 Vos élus au Conseil Régional Acal

Void Vacon Florian Philippot Fabienne Cudel Frédéric Fabre élection régionales Haute Marne

Fabienne Cudel    Florian Philippot   Frédéric Fabre

http://www.front-national-haute-marne.com/images/regionales/Front_National_Haute-Marne_Les_%C3%A9lus_FN_au_Conseil_R%C3%A9gional_Alsace_Lorraine_Champagne-Ardenne_linfo_est_ici.png

 Cover F.PHILIPPOT

 

 

Informations de la Fédération

Permanence de la Fédération Front National de Haute-Marne

Haute Marne la Permanence du Front National à Chaumont pour lavenir du département et de la région

32 Rue Toupot de Béveaux à Chaumont

 Accueil le samedi de 14h00 à 17h30

 Le bureau   Les communiqués   Comment Adhérer 

La Permanence du Front National à Chaumont Fédération de Haute Marne rencontrez les responsables et vos élus à votre écoute