Front National Haute-Marne

La voix du Peuple L'esprit de la France

L'avenir est ici

Adhérez au Front National Haute Marne 2017 ici ensemble sauvons la france

Vos élus

Conseil Départemental

CONVOLTE MILLARD CANDIDATS FN DEPARTEMENTALES 2015 A EURVILLE BIENVILLE                                                                                                                                                                                                                                         Nadine Marchand & Nicolas Convolte

CANTON DE EURVILLE BIENVILLE

Laurence Leverrier Conseillère Départemental Front National Haute Marne
Laurence Leverrier

CANTON DE SAINT DIZIER 1

17525 Haut-Marnais ont mis un bulletin de vote Front National

faisant ainsi de notre parti, en nombre de voix, le premier parti du département.

Conseil Régional

Fabienne Cudel élue Front National au conseil régionalFabienne Cudel élue

Frédéric Fabre Front National Haute MarneFrédéric Fabre élu

Merci de votre confiance

Drapeau français Front National Premier parti en Haute Marne

 

Nous retrouver sur

la chaine YOU TUBE du Front National Haute Marne

 Flash info Haute Marne 2017 La région vote un budget de 20 millions pour lagriculture Frédéric Fabre élu FN le compte ny est pas à lire ici en exclusivité Journal télévisé Front National Haute Marne linformation est ici
terre057

 Frédéric Fabre sur l'article du JHM la région vote un budget 2017 de 20 millions pour l'agriculture:

Beaucoup de Haut-marnais ont pu voir la vidéo de l'intervention de Frédéric Fabre sur l'agriculture lors de la dernière cession de l'assemblée régionale. L'article paru ce matin dans le journal de la Haute-Marne titrant " Un budget de 20 millions pour l'agriculture" nous donne l'occasion de revenir sur la question agricole dans le département

 Le JHM titre sur le budget voté pour l'agriculture au Conseil Régional Grand Est:

Dans son édition du jour le quotidien départemental met en évidence le budget qui a été voté par la majorité régionale Grand-Est présidé par Philippe Richert

Flash info la région grand est un budget de 20 millions pour lagriculture pour le FN le compte ny est pas à lire ici FN 52 Haute Marne

 l'article du JHM du 23 décembre 2016 cliquez pour agrandir

Conseil Régional Grand Est Alsace Lorraine Champagne Ardenne le siège de vos élus Front National Groupe Les Patriotes suivre les débats ici TVFN52

 Frédéric Fabre : Le texte de son intervention à la séance pleniere du 15 décembre 2016

Le budget primitif que vous nous présentez confirme que l’année 2017 sera EN AGRICULTURE ET FORETS, encore une année de transition puisque les dispositifs de soutien à l’agriculture et les stratégies de filières ne sont toujours pas harmonisés ni déclinés de façons claires. Une fois de plus nos agriculteurs vont manquer de visibilité dans un contexte de crise STRUCTURELLE persistant que vous vous obstinez à entretenir. Loin de tirer les leçons d’un modèle agricole en échec depuis des décennies vous nous proposez un panel de mesures diverses et variées pour faire croire au soutien, par la région, de tous les modèles d’agriculture. Pourtant votre seul credo est «de gagner en compétitivité » jusque là pourquoi pas mais avec pour axe d’effort principal, « la baisse des charges, la réduction des coûts de production tout en augmentant la production ». Hors en agriculture c’est un peu plus compliqué que cela, nous sommes dans le vivant et vous oubliez que l’HOMME est encore au cœur du projet.
Pour vous le « moins disant » est le sésame pour s’imposer sur les marchés, quitte à effondrer nos standards sociaux et nos standards de qualité, pour le malheur de nos agriculteurs mais aussi bien entendu, des consommateurs.

Agriculture industrielle le débat au conseil régional Grand Est Philippe Richert la majorité euro mondialiste contre le FN

Le principal problème: la mutation des structures agricoles familiales vers l'industrialisation ?

La ferme industrielle lavenir de lagriculture vu par la majorité euro mondialiste de Philippe Richert le FN52 en opposition patriote exclusivité ici

Le principal problème du texte qui nous est soumis aujourd’hui c’est qu’il réaffirme votre volonté de poursuivre coute que coute, LA MUTATION de la structure agricole familiale vers un outil industriel qui sert les intérêts de quelques uns.
Bien-entendu si vous citez des axes d’efforts intéressants j’ai bien peur que ce ne soit que des vœux pieux sans réelle volonté, vu les moyens dérisoires mis en œuvre et des objectifs que vous vous gardez bien de chiffrer.
Vous vous limitez à un budget minimaliste, peu lisible qui ne représente en équivalence que le 1/3 du remboursement de la dette de la Région. Pour un secteur d’activité d’une telle importance, nous pouvons être perplexes! Mises à part des actions forces qui mobilisent des sommes conséquentes à l’avantage principalement de l’agro industrie, nous assistons à un saupoudrage qui semblent s’apparenter, année électorale oblige, à un clientélisme qui peut interpeler comme cela est le cas dans certains dossiers récemment traités. Il est vrai que le volet financier n’est pas le fond du problème puisque vous pouvez nous dire que la rétrocession très partielle de nos cotisations à l’UE via la PAC, le FEADER etc, viendra renforcer l’action de la région.

Aucun rééquilibrage des mode de culture ou de production:

Le plus alarmant est l’esprit de vos orientations car rien ne va vers un rééquilibrage des modes de culture ou de production.
Le seul exemple du développement de la filière viande suffit à s’en convaincre. Alors qu’une très grande défiance des consommateurs se confirme et qu’ils vous font comprendre qu’ils « ne sont pas des jeunes bovins à l’engraissement » vous n’hésitez pas à vouloir emballer la machine. Vous parlez d’« accroissement des volumes, il faut tendre vers une saturation des outils de production » ça c’est un langage d’industriel à courte vue, ce n’est certainement pas la traduction d’une politique agricole, alimentaire, écologique, voire économique, responsable. Bien entendu dans votre système, certains seront toujours bénéficiaires mais vous envoyez nos éleveurs eux aussi dans le mur. Je n’aborderai pas la submersion prévisible du marché intérieur par les importations du bœuf Canadien grâce au CETA que vous cautionnez.

Frédéric Fabre à Philippe Richert : "un manque de volonté qui pourrait s'apparenter à de l'entrave"

Je note ensuite dans votre projet que plusieurs points semblent souffrir, parfois d’un manque de volonté, d’autres fois d’une volonté qui pourrait s’apparenter à de l’entrave.
La filière Bio par exemple que je vous entends encore qualifier de marché de niche, présente de belles perspectives de développement. Force est de constater que malgré une volonté de conversion en augmentation, les aides sont très mal proportionnées et insuffisantes.

Abrogation des aides à l'installation pour les futurs agriculteurs ?

Pire, vous décidez ni plus ni moins d’abroger les aides à l’installation sans que nous ayons connaissance des mesures qui pourraient éventuellement s’y substituer. Ces dispositifs sont pourtant un signe d’accompagnement initial fort dans une période de remise cause personnelle difficile.
L’agriculture à une carte à jouer dans cette filière et nous avons une marge de progression énorme. Seul 3.2 % de la SAU régionale est en bio classant la région au 10e rang national. Ce constat est sans appel. Alors que cette filière continue sa forte croissance, je dirai, malgré vous, nous ne voyons rien visant à encourager la distribution de ces produits en circuits courts dans nos structures de restauration collectives et d’entretenir ainsi la dynamique de cette filière.

Le marché du bio une croissance continue depuis 10 ans ignoré par Philippe Richert adepte de leuro mondialisme en agricultureVoir l'article de la Revue LSA Libre Service Actualité ("la bible de la grande distribution")

Restauration hors domicile pas de plan d'action chiffré

Toujours sur l’approvisionnement de la restauration hors domicile, vous n’avez toujours pas de plan d’action chiffré.
D’autre part, n’aborder ce sujet que sur le plan de la logistique et n’engager que les chambres d’agriculture dans la réflexion est une erreur. Tout d’abord vous n’imposerez rien aux structures de restauration, même celles des lycées, s’il n’y a pas une appropriation du projet par ceux qui vont le mettre en œuvre quotidiennement. Si vous pouvez les inciter, ce seront eux les décideurs, ils en assureront ou non le succès! D’autre part vous savez très bien qu’à une telle échelle, les structures de restauration devront appliquer les directives de libre concurrence décidées là aussi par l’UE.

La méthanisation "domaine balbutiant"

Dans un autre volet, celui de la méthanisation, ce domaine encore balbutiant, présente des avantages multiples dont celui essentiel à notre avis, de permettre une diversification de revenus des agriculteurs, est mal abordé. Il n’est pas esquissé de stratégie d’ensemble qui pourrait, grâce à une élaboration de projets transverses avec le développement économique créer une vrai filière régionale. Il serait possible à la région, par ce biais, d’éviter comme c’est le cas dans l’éolien de subventionner l’industrie allemande.
Je n’aborderai pas le sujet de la Forêt puisque nous attendons toujours et impatiemment un projet de filière pour l’année à venir.

Un budget qui ne laisse pas de place à l'amélioration des standards de qualité alimentaire:

Votre budget primitif nous indique que vous n’avez toujours pas compris que notre intérêt est de porter nos efforts vers une agriculture à la pointe de la technologie, mais pour des objectifs plus vertueux.
Le développement de notre agriculture familiale, ni même sa survie, ne sont des objectifs à vos yeux. C’est pourtant un sujet essentiel pour notre ruralité.
L’amélioration des standards de qualité alimentaire lié au terroir et dans laquelle l’innovation a toute sa place, n’est pas votre objectif non plus. C’est pourtant un argument fondamental pour l’export.

L'agriculture française ne nourrit plus les français en totale autonomie :

A cause de votre politique nous ne sommes déjà plus en autonomie alimentaire puisque nous importons 35% des fruits et légumes, 44% des poulets (qui viennent à 90% de l’EU).

Bientôt ce sera le tour de la viande et du lait, produits dont la consommation diminue mais dont le volume importé paradoxalement augmente.

Philippe Richert à la tête d'une majorité euro-mondialiste:

Le constat d’échec est patent, vos choix économiques de libéralisme mondialisé adaptés à l’agriculture, le refus du patriotisme économique, du protectionnisme intelligeant tirent les standards vers le bas mais surtout détruisent des pans entiers de notre agriculture pourtant c’est encore cela que vous nous proposez aujourd’hui.

 2017 Election Présidentielle Marine Le Pen pour votre avenir celui de vos enfants et petits enfants:

2017 le choix, votre choix sera pour vos enfants vos petits enfants un choix de société :
Garder notre France ou la voire disparaître dans l'Euro-mondialisme ?

Marine Le Pen est votre seule garantie de retrouver la France, tous les autres sont sans exception Euro-Mondialistes

 Au nom du peuple marine le pen présidente en 2017

 Marine 2017 la seule garantie de retrouver la France

 

 

Calendrier de tous les articles

Octobre 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Rejoignez Nous

Haute Marne recevoir la lettre dinformations régionales de la fédération Front National vous inscrire ici
ADHERER AU FN

 

  

Vos élus au Conseil Régional

 Vos élus au Conseil Régional Acal

Void Vacon Florian Philippot Fabienne Cudel Frédéric Fabre élection régionales Haute Marne

Fabienne Cudel    Florian Philippot   Frédéric Fabre

http://www.front-national-haute-marne.com/images/regionales/Front_National_Haute-Marne_Les_%C3%A9lus_FN_au_Conseil_R%C3%A9gional_Alsace_Lorraine_Champagne-Ardenne_linfo_est_ici.png

 Cover F.PHILIPPOT

 

 

Informations de la Fédération

Permanence de la Fédération Front National de Haute-Marne

Haute Marne la Permanence du Front National à Chaumont pour lavenir du département et de la région

32 Rue Toupot de Béveaux à Chaumont

 Accueil le samedi de 14h00 à 17h30

 Le bureau   Les communiqués   Comment Adhérer 

La Permanence du Front National à Chaumont Fédération de Haute Marne rencontrez les responsables et vos élus à votre écoute